Que faire en cas de piqûre
tous les cas de piqûre de guêpe, abeille, frelon ou bourdon

  • même en cas de piqûre sans gravité, essayez d'identifier l'insecte en cause ;
  • ôtez vos bagues en cas de piqûre à la main ;
  • désinfectez la piqûre avec de l'eau et du savon, puis appliquez une solution antiseptique ;
  • appliquez sur la zone piquée de la glace enveloppée dans un tissu pour ne pas brûler la peau ;
  • prenez un antalgique (paracétamol) en cas de douleur ;
  • vérifiez si vous êtes à jour pour votre vaccination contre le tétanos ;
  • cessez toute activité physique et restez tranquille pendant 30 minutes ; les symptômes doivent s'atténuer progressivement. En l'absence d'aggravation, reprenez vos activités ;
  • en cas de gêne de type démangeaison avec rougeur dans les 24 heures, même sans terrain allergique, vous pouvez appliquer une pommade antihistaminique à condition que l'aiguillon ou le dard ait été retiré, et que la piqûre ait été correctement désinfectée ;
  • consultez si la zone piquée reste très rouge, enflée et douloureuse après 24 heures. S'il s'agit d'une infection au point de piqûre, le médecin la traitera. Si les démangeaisons sont importantes, il peut aussi vous prescrire des antihistaminiques par voie orale pendant quelques jours pour vous soulager

Piqûre de guêpe, abeille, frelon ou bourdon : les situations d'urgence

Appelez immédiatement le Samu en composant le 15 ou le 112 depuis un téléphone fixe ou un téléphone mobile même bloqué ou sans crédit dans les cas suivants :

  • allergie connue au venin de guêpes, d'abeilles, de frelons ou de bourdons ;
  • piqûres multiples (au-delà de 20 chez l'adulte mais seulement 4 ou 5 chez un enfant) ;
  • apparition de l'un des symptômes suivants :
    • une difficulté pour respirer ou avaler,
    • un gonflement de la langue, des lèvres, de la gorge ou des yeux (en attendant, sucez un glaçon, si vous en avez à disposition, pour faire diminuer l'œdème),
    • des étourdissements, un malaise ou une perte de connaissance,
    • des nausées, des vomissements, une pâleur,
    • une éruption cutanée généralisée avec des démangeaisons,
    • une fièvre ou des frissons.

Allongez la personne en position latérale de sécurité en attendant les secours.

Si la personne est allergique au venin d'hyménoptère et possède sur elle la trousse d'urgence contenant un stylo d'adrénaline auto-injectable, utilisez ce stylo. En pratique, vous positionnez le stylo auto-injecteur sur le bord extérieur de la cuisse et vous maintenez une pression sur le bouton déclencheur pendant dix secondes. Après une injection d'adrénaline, une surveillance médicale est nécessaire.

Source : Ameli.fr